8 mai 2018

Le rançongiciel en perte de vitesse?

Le rançongiciel en perte de vitesse?

C'est l'interrogation de la société de cybersécurité F Secure, qui estime que les cybercriminels de petit niveau se détournent actuellement du rançongiciel pour exploiter d'autres actions illégales comme le « minage » (création) clandestin de cryptomonnaies.

Certes, les attaques rançongiciels ont augmenté de 400 % en 2017, mais cette progression est due essentiellement à la progression de WannaCry. Les autres attaques «sont dans le même temps devenues moins fréquentes», note F Secure, en soulignant que WannaCry représentait fin 2017 l'essentiel des rapports de détection (9 rapports sur 10).

Selon Sean Sullivan, un analyste de F Secure, le rançongiciel s'avère désormais sans doute moins rentable pour les cybercriminels, les utilisateurs ayant effectué des sauvegardes préventives de leurs données étant de plus en plus nombreux.

Le minage clandestin, utilisant l'ordinateur d'un internaute à son insu, est « beaucoup plus attrayant et sans doute moins risqué », estime-t-il.


Source : AFP
Tous droits réservés © Prodige Média – 2017 - 2018
Politique de confidentialité | Termes et conditions
view_count(); (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','https://www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-9604211-1', 'auto'); ga('send', 'pageview');